L'héritage 121

Intrigué le roi t’interroge sur ce curieux aliment.

  • Dans ton journal de bord, note le numéro de la page ci-dessus. Le texte ci-dessous est celui de ton exposé. Peux –tu le compléter avec les mots suivants: popcorn ; Europe ; galettes ; américain ; colons ; Amérindiens

Le maïs est une plante originaire du Mexique et constituait l'aliment de base des avant l'arrivée des premiers colons européens. Ils mangeaient le maïs en une bouillie plus ou moins épaisse, sucrée au miel ou épicée au piment, agrémentée de légumes, de viande ou de poisson. Ils utilisaient également le maïs en farine, pour en faire des . Les Iroquois en faisaient même du en faisant chauffer du sable brûlant dans un vase, puis en y ajoutant le maïs. Les Amérindiens ont sélectionné les meilleures espèces de maïs, et les plus résistantes.

Le maïs est vu pour la première fois par les Européens en 1492 à Cuba, puis Magellan le trouva en 1520 à Rio et Jacques Cartier en 1535 à Montréal, preuve que le maïs était répandu sur tout le continent . Dans le journal de Christophe Colomb, rapporté par son fils, on lit ceci : « Il y avait là de grandes terres cultivées, avec des racines, une sorte de fève et une sorte de blé appelé maïs qui est très savoureux cuit au four ou bien séché et réduit en farine ». Le maïs rendit un grand service aux , leur permettant d'assurer leur pain quotidien. Les colons furent séduits par cette céréale et prirent bonne note des méthodes de culture amérindiennes.

Le maïs a été introduit en Europe au XVIème siècle, suite au retour de Christophe Colomb de son premier ou deuxième voyage. Il se répand dans le Sud de l'Europe (Portugal, Sud de la France, Italie, Balkans). En Franche-Comté, le maïs est même nommé « blé d'Espagne ». Plus tard, le maïs part à la conquête de toute l' et de l'Afrique. En Amérique, le maïs reste une culture majeure et George Washington déclare : «L'avenir et l'honneur du pays sont liés à la culture du maïs ».

 

Passons maintenant au plat principal.

Allez en page 122