Tenochtitlan 35 

C’est au marché que l’on trouve tout ce dont on a besoin, comme les produits de la lointaine côte ramenés par les pochtecas ces marchands qui ont leurs propres petites armées pour protéger leurs marchandises exotiques. Bien entendu, ce ne sont pas eux qui servent de marchands de légumes… Eux, leurs spécialités ce sont les peaux de jaguar, les coquillages ou encore le jade…

La plupart d’entre nous faisons partie des macehuales, les petites gens, mais ce n’est pas pour cela que l’on ne peut pas devenir quelqu’un. On peut s’élever par l’éducation ou l’armée. Tout en bas se trouvent les esclaves qui ont la chance d’être plutôt bien traités… Ils vivent avec leur maître et ne peuvent pas être vendus s’ils ne donnent pas leur accord. De plus, leurs enfants naissent libres.

Comme notre ville, le marché est divisé en zones carrées avec des secteurs spécialisés : nourriture, vêtements, objets de luxe, outils en obsidienne ou en silex, esclaves...

Allons maintenant chez le barbier afin qu’il te coupe les cheveux. Tu en as bien besoin. J’espère que tu as de quoi le payer...

 

 

Oui, j’ai quelques pièces d’argent.

 

Oui, j’ai quelques fèves de cacao.

Allez en page 36   Allez en page 37